Une formation pour les Dirigeant·es de l’ESS

Une formation pour les Dirigeant·es de l’ESS

Le Collège Coopératif en Bretagne prépare actuellement la rentrée d’une nouvelle promotion pour la formation « Dirigeant·es d’Entreprise de l’Économie Sociale et Solidaire ».

Basée sur une pédagogie participative, cette formation-action permet d’élargir et de conforter les compétences liées à la direction/coordination d’une entreprise de l’ESS, de toutes tailles et de tous secteurs. Elle permet aux dirigeant·es de l’ESS de prendre du recul sur leur pratique et de l’aborder avec une vision globale et systémique, afin de relever les défis auxquels leurs structures font face.

Les dirigeant·es de l’ESS se retrouvent autour de valeurs communes, celles de l’ESS (gouvernance partagée et démocratique, lucrativité limitée, intérêt général…), et font face aux même types de défis : garantir la pérennité financière de leur activité, professionnaliser leur structure tout en recrutant des bénévoles et associant les bénéficiaires, changer d’échelle, adapter leurs services et productions aux évolutions liées aux nombreuses crises que traversent nos sociétés, etc.

Pourtant, les personnes amenées à diriger les organisations relevant de l’ESS (associations, mutuelles, coopératives) partagent rarement les mêmes types de parcours et formations. Elles ont souvent des profils atypiques, fruits de leurs expériences personnelles et militantes, des engagements de leurs organisations, des opportunités de leurs territoires, des encouragements institutionnels…

Certaine·es de ces dirigeant·es ont pu occuper d’autres postes de direction avant de rejoindre l’ESS et doivent alors adapter leurs stratégies aux spécificités de ce secteur. D’autres sont plus autodidactes et ont été amené·es à diriger des structures où elles et ils agissaient auparavant comme salarié.e, bénévole ou élu·e.

Parfois leur statut de dirigeant·e est reconnu et encouragé, parfois il l’est moins et les personnes occupant cette fonction sont en quête de reconnaissance et de légitimité, notamment aux moments de prise de poste ou de transition professionnelle.

C’est pourquoi le Collège Coopératif en Bretagne, organisme de formation supérieure, d’études, de recherches et d’accompagnement de collectifs d’acteurs, propose une formation pensée par et pour les professionnels de l’ESS : la formation « Dirigeant.e d’Entreprise de l’ESS ».

Pensée en parallèle et au service de la pratique professionnelle, cette formation a pour objectif le renforcement de la double compétence managériale alliant les capacités de gestion économique et de rentabilité de l’entreprise à des capacités de gestion démocratique et sociale.

Les stagiaires sont invité·es à faire un pas de côté et à mettre en chantier différents défis auxquels ils sont amené·es à faire face en tant que dirigeant·e. Pendant 20 mois, les stagiaires bénéficient de divers apports, de conseils et s’enrichissent en échangeant avec leurs pairs, issus de structures variées de l’ESS.

La formation DEESS concerne aussi bien les dirigeant·es de structures associatives que coopératives, comme en témoigne un ancien stagiaire : « Au début, en tant que dirigeant coopératif on peut avoir peur d’une dominante associative parmi les participants. Mais nous partageons les mêmes questions et cela permet de sortir de l’entre-soi, de décloisonner, de donner plus de sens à la transversalité des fonctions de dirigeant dans l’ESS.» C’est donc aussi un travail d’inter-coopération qui peut émerger via la formation.

Au delà du renforcement des compétences propres aux participant·es, validées par une certification professionnelle de niveau 7 (BAC+5), cette formation est également une opportunité pour les entreprises de ces dirigeant.es.

En effet, le secteur de l’ESS a connu ces dernières décennies de nombreuses évolutions. Si il peut compter sur une meilleure reconnaissance institutionnelle (Loi ESS de 2014, agrément ESUS…), celle-ci reste toutefois à accroître et à traduire en soutiens concrets. La professionnalisation croissante du secteur, qui représente 10 % des emplois salariés en France et plus de 220 000 organisations employeuses[1] , s’accompagne d’un enjeu fort de renouvellement des équipes dirigeantes sur les décennies à venir[2].

Ainsi, former les dirigeant·es de l’ESS d’aujourd’hui et de demain est aussi une opportunité pour les organisations de se consolider sur les différentes dimensions de leur activité (projet, finance, cohésion interne, management coopératif…), de s’adapter aux mutations et aux pressions externes, de se développer et de mettre en cohérence valeurs et pratiques.

[1]Source : Observatoire national de l’ESS, d’après Insee Clap 2015 – https://ess-france.org/fr/less-en-chiffres

[2] Demoustier, D. & Wilson-Courvoisier, S. (2009). L’enseignement initial de l’économie sociale et solidaire : un enjeu stratégique. Revue internationale de l’économie sociale, (311), 59–71. https://doi.org/10.7202/1022186ar